Le protagoniste

Pour répondre à toutes les questions, je peux dire que non, je ne suis ni fou, ni associable, ni sans amis, ni sans famille, en tout cas je le crois 🙂 !

Je m’appelle Amaury. 29 ans au moment d’écrire ces mots depuis mon appartement de banlieue parisienne. Originaire de la Dordogne, Ingé en environnement. Une famille comme beaucoup pourraient en rêver, des racines fortes, des amis divers. Bref je suis très gâté, mais le plus important c’est que j’en ai conscience ! Et ça c’est la clé pour en profiter, pour ne laisser passer aucune occasion et en savourer tous les instants.

Le bonheur possède sa part de chance mais, j’en reste persuadé, se cultive pour une grande partie. En ce sens, il est un état d’esprit ! Alors tu l’as compris, c’est en homme heureux que je pars mener cette aventure.

 

Pourquoi cette aventure ?

Toujours difficile de savoir d’où vient exactement ce besoin d’aventure. Les origines sont en réalité diverses je pense :

  • Je suis convaincu qu’une bonne part provient de la personnalité. Je suis quelqu’un de curieux qui sais prendre du recul sur ma situation. J’ai besoin de renouvellement sans quoi je m’ennui vite. Le voyage a toujours été pour moi le meilleur moyen de nourrir ma curiosité, de garder tous mes sens en éveil pour capter ce qui m’entoure. Cette liberté totale est un sentiment difficilement explicable qu’il faut vivre une fois pour comprendre ce qu’elle procure.
  • Une autre part provient des rencontres que j’ai fait dans ma vie, des horizons que ces rencontres m’ont ouverts et bien sûr de la manière que j’ai eu de les accueillir.
  • Enfin, et pour ma part, je pense qu’une part importante vient de mon éducation. Lorsque tu sais pouvoir te raccrocher à un socle solide, il est beaucoup plus simple de partir et de sortir du cadre. Et puis, on m’a toujours appris à aller au-delà du possible, même lorsque c’est bien, analyse tes erreurs et fait en sorte que ce soit encore mieux la prochaine fois ! Il est donc naturel de chercher de nouveaux défis en dehors des sentiers battus pour nourrir tout ce pan de ma personnalité.

 

Pourquoi seul ?

Ce n’est pas une finalité en soi. J’ai déjà voyagé de différentes manières : seul, en couple, entre amis, en groupe. Chacun des voyages possède son lot d’avantages et d’inconvénients. Alors je dirais que voyager en solitaire, c’est aussi être plus ouvert aux autres ! Et à en croire la parole des plus grands nomades touareg « Le voyage, c’est aller de soi à soi en passant par les autres ». Quel meilleur moyen d’y parvenir qu’en voyageant seul ? La découverte de l’autre, je compte bien la partager à travers ce site, afin que chacun puisse mesurer l’extraordinaire diversité mais aussi et surtout richesse d’âmes qui nous entourent. Arrêtons d’avoir peur des autres !

 

Suis-je un habitué du voyage d’aventure ?

Non pas vraiment. Hormis deux ou trois treks d’une semaine en autonomie dans les Alpes, Pyrénées ou en Gaspésie, je ne me suis jamais lancé dans des projets aussi longs. Je vais donc apprendre pas mal de choses et risque avoir quelques bons retours d’expériences à te faire que ce soit sur le matos, la prépa et le déroulement ! J’espère que tout cela pourra t’aider !

 

 

Ai-je déjà voyagé ?

Oui, j’ai effectivement déjà quelques expériences à mon actif. J’ai vécu 4 mois au Chili, 4 mois en Roumanie, 9 mois au Canada (Québec) et fais deux mois de tour d’Europe. Il s’agissait de voyages plus classiques. Ils m’ont donnés le goût du voyage sur le long terme et ont surtout fait murir ces idées d’aventures. Comme un imaginaire à explorer, des images longtemps rêvées à prendre le temps de découvrir.

 

Et pourquoi à pied ?

En voyage, la marche est l’éloge de la lenteur par excellence. Tout le contraire de ce que je peux être dans la vie de tous les jours. Là encore, je souhaite vivre une expérience de vie différente de ce que j’ai eu jusque-là. Je souhaitais découvrir autrement un pays, avoir des choses différentes à raconter des autres voyages effectués et puis il n’y a aucune vitre ou barrière pour te séparer des personnes en face. C’est donc un moyen formidable d’aller à la rencontre des autres.

3000 km ça ne se fait pas comme ça, ça va être long et difficile physiquement et psychologiquement. Ce défi à relever est aussi très challengeant pour moi.

 

As-tu beaucoup économisé avant de partir, avec combien d’argent pars-tu ?

Tout d’abord, cela me semble important de rappeler ici que cette question est toujours dépendante du mode de vie suivi en voyage et des pays que tu souhaites découvrir. J’ai croisé des personnes parties avec simplement de quoi tenir quelques jours et se mettre à travailler sur place (un pari en quelque sorte) et d’autres partir avec des économies confortables. De mon côté, je ne fais que des pays chers et ne souhaite pas y travailler. Par conséquent, je pars avec un budget de 20 000€. Mais, comme je viens de le dire, il est tout à fait faisable de partir avec beaucoup beaucoup moins tout aussi longtemps et même plus.

Dans tous les cas, dis-toi bien une chose « le temps et l’argent sont deux denrées à rapport inversé, il faut dépenser l’un pour gagner l’autre » à méditer !